14-18 magazine n°78: août 1914

A la une du magazine n°78 (août, sept, oct 2017)
Les combats d’août 1914

Vu des ministères parisiens, la décision prise fin juillet 1914 de retirer tous les soldats à 10 km en arrière de la frontière franco-allemande peut s’avérer être une précaution diplomatique salutaire. Nul doute pourtant que les 1 670 habitants du petit bourg industriel de Blâmont en Meurthe-et-Moselle, éloigné d’à peine 4 km du plus proche poteau frontière, ne partagent pas cet avis ! Abandonnés à eux-mêmes, dès le 8 août 1914, ils connaissent les affres de l’occupation allemande… Dans la nuit du 14 au 15 août, Louis E … Lire la suite

Le magazine 14-18 en numérique

Bonne nouvelle pour les lecteurs de 14-18 (notamment ceux qui n’ont plus de place chez eux pour stocker leurs magazines) : nous vous proposons maintenant la version numérique de 14-18, visible sur tablettes, smartphones (Apple et Android) et ordinateurs (PC/Mac). Le n°78 est déjà disponible en numérique, et le n°79 le sera 48h avant sa sortie en kiosque papier.
L’offre numérique se compose d’un abonnement (1 an, 4 numéros, 21,60 €) ou d’un achat au numéro (6 €). Il faut passer par notre kiosque en ligne pour l’achat : s’abonner en numérique au magazine 14-18.
En savoir plus sur la version numéLire la suite

Les Canadiens dans la Grande Guerre

Nous avons souvent tendance à oublier que, pour les grands Dominions de peuplement blanc de l’Empire britannique, la Grande Guerre a joué le rôle d’un formidable accélérateur du sentiment d’appartenance nationale et de cohésion collective. Pour les jeunes nations aux armées embryonnaires que sont au début du XXe siècle l’Afrique du Sud, l’Australie, la Nouvelle- Zélande et le Canada, leur participation dans des proportions importantes à un conflit qui se déroule à des milliers de kilomètres de leur territoire façonne en quelque sorte le pays pour l’ensemble du siècle qui s’ouvre. L’ampleur, laLire la suite

Le ravin du Génie ou la naissance d’un nouveau site de mémoire en Argonne

Fin septembre 1918, craignant un retour offensif de l’ennemi, l’Americain Expeditionary Force (A.E.F.) du général Pershing, engagé dans l’offensive Meuse-Argonne, fait procéder de façon préventive au bombardement de plusieurs installations dans les sous-bois du massif forestier de Lachalade. La tête du Ravin des sept-Fontaines, située non loin de la ligne de front, et dont la proximité avec l’axe de ravitaillement de la Haute-Chevauchée a été largement exploitée par le Génie français, est particulièrement ciblée !

par Allain Bernède général 2s Docteur habilité en Histoire

Plus de quatre-vingts … Lire la suite

Le Service de santé aux armées françaises au Chemin des Dames

On ne peut malheureusement que rapprocher le désastre sanitaire des premiers mois de la Grande Guerre de celui du début de l’offensive du Chemin des Dames. Dès le mois de juin 1917, la restructuration totale du Service de santé aux armées françaises allait reprendre son cours, initié depuis octobre 1914 et surtout depuis le 1er juillet 1915 avec la création d’un sous-secrétariat d’État chargé du Service de santé dirigé par l’avocat député et sénateur lyonnais Justin Godart. Afin de mieux comprendre le désastre sanitaire du Chemin des Dames, il paraît opportun de rappeler celui, sans précédent,Lire la suite