N. Sarkozy : «Le 11 novembre une journée d’hommage »

Nicolas Sarkozy : « j'ai donc décidé que le 11 novembre soit l'occasion pour la Nation de rendre hommage aux morts de tous les conflits» © D. Chanteranne.

Lors de son discours prononcé à l’occasion de l’inauguration du Musée de la Grande Guerre à Meaux, le président de la République a tenu à rappeler son souhait que le 11 novembre soit désormais une journée d’hommage à tous les soldats français morts sur les divers théâtres d’opérations :

«Nous avons commémoré ce matin, autour de la tombe du Soldat Inconnu, la filiation immatérielle qui s’établit entre les générations du feu. Parce que cette filiation ne doit pas s’éteindre il m’est apparu indispensable, depuis la mort de Lazarre Ponticelli, notre dernier «Poilu», de rénover la cérémonie du 11 novembre.

J’ai donc décidé, vous le savez, que le 11 novembre soit désormais l’occasion pour la nation de rendre hommage aux morts de tous nos conflits, ceux du XXe siècle, aussi bien que ceux des combats présents. Il nous faut nous souvenir de l’ensemble des batailles menées par notre pays, sur tous les théâtres d’opérations, au nom de la République, du Droit et des valeurs universelles de l’Humanité.

Parce que, pour reprendre la phrase de Georges Clemenceau à la Chambre des députés, le 11 novembre 1918 : «La France, hier soldat de Dieu, aujourd’hui soldat de l’humanité, sera toujours le soldat de l’idéal !»

Plus que jamais nos soldats sont et demeurent les défenseurs de ces valeurs intemporelles. Et ce musée [de la Grande Guerre à Meaux] est aussi là pour le rappeler au monde.»